Solutions Bayer : Kochia

L’application d’Esplanade et de Truvist avant l’émergence des pousses de kochia à balais est la méthode de contrôle la plus efficace, surtout dans l’ouest du Canada, où la présence du kochia à balais se fait particulièrement sentir.

// Le Problème

Le kochia à balais est l’une des mauvaises herbes de l’ouest les plus difficiles à contrôler en raison de son réseau de racines profond, de sa production prolifique de graines et de sa résistance potentielle aux herbicides. En effet, le réseau de racines peut parfois s’étendre parfois sur plus de 15 cm lorsque la plante ne fait que 5 cm de hauteur. Les racines se trouvent donc hors de portée des herbicides habituels dans les régions plus sèches où il ne pleut pas beaucoup après les applications. Lorsque la plante a atteint sa pleine grandeur, ses racines peuvent s’étendre jusqu’à 7 mètres et atteindre jusqu’à 5 mètres de profondeur à la recherche d’humidité. De plus, le vent peut disperser 15 000 à 25 000 graines de kochia à balais sur une distance de 3 kilomètres par jour. Ces caractéristiques peuvent permettre au kochia à balais d’envahir rapidement les emprises et d’atteindre une hauteur de 1 à 1,5 mètre. Il bloque alors la vue et devient un danger public.

Le réseau de racines étendu et à croissance rapide du kochia à balais explique en partie comment cette plante peut supporter la sécheresse et est si difficile à contrôler au moyen d’herbicides de pré-levée et de post-levée. Heureusement, les herbicides Truvist ou Navius ou d’autres mélanges contenant de l’aminocyclopyrachlore, lorsqu’ils sont appliqués correctement, permettent de contrôler le kochia à balais de façon durable.

// Problèmes Liés à La Résistance 

Le kochia à balais a développé une résistance aux herbicides à multiples modes d’action utilisés au Canada. Une résistance à l’atrazine a été documentée par les sociétés de chemins de fer du Kansas dans les années 1970. Puis, une résistance aux herbicides à base de sulfonylurées (SU) a été documentée dans l’ouest dans les années 1980. Dans les années 1990, des cas de kochia à balais résistant aux herbicides à base d’auxine ont aussi été documentés au Montana, dans le Dakota du Nord, en Idaho et au Colorado. Enfin, au cours des 10 dernières années, une résistance au glyphosate a aussi été observée. Dernièrement, des populations résistantes à des herbicides à multiples modes d’action – soit SU et atrazine, soit SU et glyphosate – ont aussi été observées. La présence de populations de kochia à balais résistantes aux herbicides est la raison pour laquelle il est important de suivre les pratiques exemplaires en matière de prise en charge, y compris l’utilisation des pleines concentrations approuvées, l’application en pré-émergence ou au tout début de la pousse et l’utilisation de diverses classes d’herbicides.

// Solutions Bayer

Solutions de pré-levée
L’application d’EsplanadeMC et de Truvist avant l’émergence des pousses de kochia à balais est la méthode de contrôle la plus efficace, surtout dans l’ouest du Canada, où la présence du kochia à balais se fait particulièrement sentir. Les produits peuvent être appliqués en tout temps, sauf lorsque le sol est gelé ou couvert de neige.

Solutions de post-levée
Le réseau de racines du kochia à balais étant profond, ramifié et à forte croissance, le contrôle en post-émergence peut varier. L’application de Navius ou de Truvist aux plants de kochia à balais de petite taille – de préférence de 5 à 10 cm de hauteur – peut permettre de mieux les contrôler. Lorsque les plants de kochia à balais ont plus de 10 cm de hauteur ou en cas d’infestations abondantes, ajoutez au mélange du glyphosate, du dicamba ou du fluoroxypyr, selon la zone à traiter.

Pour un contrôle efficace, vaporisez tout le feuillage. Utilisez un équipement d’application qui offre la meilleure couverture des plants de kochia à balais tout en réduisant au minimum la dérive de pulvérisation. N’oubliez pas que les grandes plantes, les traverses de chemin de fer, les glissières de sécurité et autres obstacles peuvent camoufler les plantes plus petites ou leur faire de l’ombre et limiter le contact avec les petits plants de kochia à balais.