Le piétin-échaudage du gazon

Print page

Classification

Nom scientifique Gaeumannomyces graminis var avenae

// Le Problème

Le piétin-échaudage du gazon est une maladie des racines importante qui touche toutes les agrostides. Elle est causée par le champignon Gaeumannomyces graminis var avenae. La maladie peut apparaître dans des conditions humide, froide ou par temps chaud lorsque les plantes subissent un stress. Les lésions en surface des agrostides sont attribuables à une infection des racines sous la terre, car les champignons perturbent le tissu vasculaire dans le cortex racinaire. Le piétin-échaudage du gazon survit sous forme de mycélium sur les racines déjà infectées, et peut être un problème récurrent sur les plantes infectées.

 

// Les Signes À Surveiller

Les symptômes du piétin-échaudage du gazon apparaissent habituellement à la fin du printemps ou au début de l’été, pendant la période qui coïncide avec le premier flétrissement. Initialement, les plaques ont une coloration brun rougeâtre à bronze et sont de petite taille, seulement quelques centimètres de diamètre. Avec le temps, la taille des plaques individuelles augmentera pour atteindre éventuellement un mètre de diamètre ou plus. La principale indication que le piétin-échaudage du gazon est présent sur le terrain est que seules les agrostides sont touchées, tandis que les autres espèces de gazon à l’intérieur de la plaque demeurent intactes et en bonne santé. Dans les cas graves, l’intérieur de la plaque est clairsemé significativement. Dans bon nombre de cas, les mauvaises herbes et les autres herbages graminés coloniseront les plaques clairsemées des agrostides.

Les racines des agrostis maritimes infectées sont colonisées par des hyphes rampantes ectotrophes brunes foncées à noirâtres. Les hyphes produisent ensuite des tapis de mycélium et d’hyphopodie qui sont utiles à l’identification microscopique des espèces d’ophiobolus. Les racines infectées changent d’apparence, et le cortex racinaire central perd de sa transparence pour noircir, avec des racines qui passent du brun foncé au noir pendant la progression de l’infection.

Les surfaces de terrains de golf plantées d’agrostide maritime sont vulnérables au piétin-échaudage du gazon, et la prévalence de la maladie est plus élevée pendant les saisons de croissance qui présentent de la sécheresse. Fait intéressant, les symptômes du piétin-échaudage du gazon diminuent et disparaissent souvent au cours de l’été (les températures maximales du sol suppriment ainsi les infections racinaires), mais les symptômes peuvent retourner à l’automne. Au fil du temps, la maladie peut diminuer naturellement, mais dans d’autres situations le piétin-échaudage du gazon peut demeurer une maladie chronique pour plus de 10 ans.

Les pratiques de culture qui sont efficaces dans la réduction du piétin-échaudage du gazon reposent sur le maintien du pH du sol à un taux de 5,5 à 6, et l’utilisation de sulfate d’ammonium au printemps et à l’automne. Le chaulage et l’utilisation d’azote sous forme de nitrate doivent être réduits au minimum puisqu’ils peuvent accroître la maladie. La gravité du piétin-échaudage du gazon peut être réduite grâce à des applications de sulfate de manganèse (2,2 kg par ha au printemps). Les fongicides sont souvent utilisés en concomitance avec des stratégies culturelles puisque les sols pauvres en manganèse ou trop riches en pH peuvent être difficiles à corriger.

// Bayer Solutions

Les pratiques de culture qui sont efficaces dans la réduction du piétin-échaudage du gazon reposent sur le maintien du pH du sol à un taux de 5,5 à 6, et l’utilisation de sulfate d’ammonium au printemps et à l’automne. Le chaulage et l’utilisation d’azote sous forme de nitrate doivent être réduits au minimum puisqu’ils peuvent accroître la maladie. La gravité du piétin-échaudage du gazon peut être réduite grâce à des applications de sulfate de manganèse (2,2 kg par ha au printemps). Les fongicides sont souvent utilisés en concomitance avec des stratégies culturelles puisque les sols pauvres en manganèse ou trop riches en pH peuvent être difficiles à corriger.

Les fongicides comme l’IDM et l’inhibiteur de la quinone extérieure sont particulièrement efficaces contre le piétin-échaudage du gazon. La maîtrise optimale du piétin-échaudage du gazon survient lorsque les fongicides sont appliqués de façon préventive en automne (septembre et novembre) et lorsque les températures du sol sont de 7 à 16 °C à 5 cm de profondeur. Dans les cas d’une infection chronique de piétin-échaudage du gazon, il faudra réappliquer les fongicides de façon préventive au printemps, lorsque les températures du sol sont supérieures à 13 °C, et ce, pendant 5 jours à une profondeur de 5 cm (2 à 3 applications requises tous les 21 à 28 jours). Les applications curatives au début de l’été peuvent favoriser un prompt rétablissement. Puisque les fongicides doivent cibler les racines infectées, il importe d’appliquer la plus forte dose indiquée sur l’étiquette du produit à l’aide d’une buse à jet plat dans 8 à 20 L d’eau par 100 m2 (ou irriguer de 0,6 à 1,3 cm immédiatement après l’application) pour s’assurer que le fongicide entre en contact avec la zone racinaire.

// Ressouces

Solutions Bayer - Le Piétin-échaudage du gazon - PDF

D'autres problèmes

Taches des feuilles

Voir Plus

La moisissure grise des neiges

Voir Plus

Fairy ring

Voir Plus

Plaque Estivale

Voir Plus

Le Déclin Estival

Voir Plus

Brûlure pythienne

Voir Plus

Pythienne

Voir Plus

Tache en dollar

Voir Plus